Paroles d’expert – Loi Alur – quels impacts sur les logiciels immobiliers au 1er avril 2017 ?

Immomatin nous a sollicité pour connaître les conséquences du nouvel arrêté de la Loi Alur sur votre logiciel de transactions. Le point avec Arnaud Weber, Directeur Technique au sein de La Boite Immo.


Les conséquences sur votre logiciel immobilier Hektor :
« Ce nouvel arrêté a suscité beaucoup d’inquiétudes auprès de notre clientèle et pour l’accompagner, nous avons souhaité aller plus loin qu’un simple ajout d’un champ dans notre logiciel », explique Arnaud Weber, directeur technique au sein de La Boîte Immo. « Dans cette optique, nos équipes se sont mises au travail dès le mois de janvier. Nous avons fait appel à Maître Sabatié, ancien responsable juridique de la Fnaim, pour qu’il valide l’ensemble des évolutions d’Hektor, et que ce dernier soit en parfaite adéquation avec les nouvelles contraintes juridiques », souligne Arnaud Weber.

Quelles nouveautés ?
Concrètement, le responsable d’agence saisit ses barèmes d’honoraires (par exemple : vente en exclusivité, vente en mandat simple, location…) soit sous forme de tableau avec des tranches cumulatives ou non ou tout simplement sous un format texte. Une fois rempli, ce barème se retrouve automatiquement sur son site internet et sera également utilisé pour pré-calculer les honoraires lorsqu’il rentre un bien. L’agent immobilier n’a plus qu’à rentrer le prix net vendeur ou le prix public et préciser si les honoraires sont à la charge de l’acquéreur ou du propriétaire. Tout le reste est automatisé. « Nous lui proposons un prix public et des honoraires conformes au barème saisi. S’il modifie ses honoraires ou l’un des prix, nous l’alertons d’une éventuelle incohérence entre les différents montants et son barème », précise le directeur technique. Autre changement, Hektor propose également une fiche barème à imprimer permettant de répondre aux nouvelles obligations d’affichage des prix en vitrine…

« Enfin, ce nouvel arrêté n’impactant pas uniquement les logiciels mais également les portails immobiliers, les principaux portails nous ont transmis une mise à jour de leurs spécifications afin d’être en conformité avec la nouvelle réglementation », ajoute Arnaud Weber. Et de conclure : « Aujourd’hui, nous avons tout mis en œuvre au sein de La Boîte Immo pour accompagner au mieux les agents immobiliers dans le respect de ces nouvelles obligations légales et leur proposer un logiciel adapté à la législation. Tout cela sans renier nos objectifs d’ergonomie et de simplicité. Nous avons informé tous nos clients de ces changements via différentes communications afin de leur expliquer comment effectuer ces modifications sur leurs différents supports. »

Retrouvez l’article complet ici