Vis ma Vie d’Agent Immobilier – Episode 2 !

vis ma vie d'agent immobilierAllez on se détend un peu en plein tourbillon de la Loi Alur ! Vous l’attendiez, le voici : l’Episode 2 de Vis ma Vie d’Agent Immobilier !

Merci à toutes et à tous pour les anecdotes que vous avez partagées avec nous, certains se reconnaîtront sûrement dans cette deuxième édition !

Guillaume, négociateur transaction :

« Quand tu fais visiter une maison à un couple avec 3 enfants dont tu dois t’occuper parce que les parents sont trop focalisés sur leur coup de cœur. Après trois tours de maison à courir après les gosses ET les parents, t’es du genre bien claqué. Tu débriefes en sortant et là les parents te confirment leur intérêt pour la propriété, bref t’es à fond ! Et là, t’as le malheur de demander leur avis aux enfants qui annoncent : « c’est nul, c’est moche de toute façon on ne laissera jamais les parents venir ici !!!! » »

Laura, négociatrice en location :

« Deuxième état des lieux de sortie de la journée, cette fois pour un beau duplex. Je vérifie tout, ménage, fonctionnement, eau chaude, chauffage. Tout est nickel. Je suis soulagée. Au moment où je m’apprête à sortir le chèque de caution au locataire, celui-ci s’appuie sur une porte qui s’écroule sur moi… C’est parti pour un nouveau tour du propriétaire…»

Kevin, négociateur transaction :

« Après une période un peu calme, j’arrive enfin à vendre une maison. Par contre, j’ai réussi à mal recopier les références cadastrales et j’ai mis celles du terrain du voisin… qui a porté plainte… »

Michel, négociateur immobilier :

« J’avais les clefs du pavillon, normalement vide. Je commence ma visite, et voilà la cuisine, le séjour, la chambre, la sdb et oups, la propriétaire était nue sous la douche. Même avec mes 30 ans de métier, j’étais très confus mais après on a bien rigolé. Petit bonus, c’était une très jolie femme. Moralité, même si on a les clefs, avant la visite, il faut toujours téléphoner. »

Julie, responsable d’agence :

« Aujourd’hui, je fais une revisite sur un bien assez compliqué à vendre avec les acquéreurs et la propriétaire. Tout se passe très bien jusqu’au moment où on entend un homme hurler dans la rue et d’un coup, un bruit de vitre cassée. On sort tous en courant de la maison et on se retrouve en face du propriétaire qui venait de casser la vitre de mes acquéreurs parce qu’ils étaient garés sur sa place… La maison était en vente depuis 2 ans et ces acquéreurs allaient faire une offre. »

Vous souhaitez partager vos anecdotes avec nous ?

Envoyez-nous un mail à pepites@la-boite-immo.com

À très vite pour de nouvelles pépites !