La photo immobilière, mode d’emploi – Episode 1

photo immobilière mode d'emploiDans le monde immobilier l’utilisation de photographies est indispensable, elles retiennent l’attention des visiteurs sur votre site, les font cliquer sur votre annonce et se projeter dans le bien.

Une photo immobilière imparfaite (qualité ou agencement) aura l’effet inverse et éloignera vos prospects. Nous vous proposons dans cette série d’articles, des conseils pour apprendre à réaliser et utiliser des photos immobilières efficaces.

Dans ce premier opus, découvrons le matériel et les techniques de prise de vue.

Le matériel

Qui dit photo immobilière de qualité dit bon appareil. Optez pour un appareil photo de type bridge (meilleur rapport qualité prix entre le compact et l’hybride) moins compliqué qu’un reflex pour une qualité équivalente.

Par exemple :

  • KODAK PIXPRO AZ365 NOIR – 159 €
  • SONY DSC-H300 – 179 €
  • PANASONIC DC-FZ82 – 349 €
  • PANASONIC DMC-GF7 BLANC + 12-32MM – 419 €

Sinon, votre smartphone produit aussi de superbes clichés grâce à ses nombreux réglages et a l’intérêt de vous suivre en permanence…

  • SAMSUNG GALAXY S9 / S9 PLUS
  • HONOR VIEW 10
  • LG G6
  • IPHONE X
  • SAMSUNG GALAXY S8

Pour le matériel, c’est tout ce dont vous aurez besoin à moins que vous souhaitiez prendre des clichés de manière professionnelle dans ce cas, un trépied et des objectifs sont à prévoir.

Vous êtes prêts pour capturer l’émotion de votre bien.

Mais que prendre en photo ?

La préparation

Ne vous précipitez pas dans la prise de vue, une préparation du lieu s’impose pour le dépersonnaliser, le rendre plus neutre et permettre à votre client de s’y projeter. En effet la technique de valorisation immobilière communément appelée « Home staging » permet de vendre le bien rapidement au meilleur prix. Vous pouvez faire appel à une agence spécialisée pour une centaine d’euros par bien dans le cas d’un bien d’exception par exemple !

Ou alors surfez sur la tendance DIY (Do It Your Self) pour réaliser votre propre home staging en suivant ces 4 étapes (y compris pour les extérieurs) :

  • faire le ménage du lieu
  • enlevez les effets personnels (cadre, bibelot)
  • apportez des éléments de décoration (livre, bougie, plante)
  • faites des mises en scène (cocktail sur une terrasse, livre au coin du feu)

Veillez à laisser ces éléments lors de la visite de l’acquéreur ou du locataire car il pourrait perdre le coup de cœur qu’il a eu à la vision de vos photos.

Si une pièce est trop personnalisée, préférez ne pas la photographier ; trop de clichés dans une annonce peuvent perturber l’acquéreur, le locataire.

N’hésitez pas aussi à mettre en avant les pièces à potentiel en la mettant en scène avec des meubles présents ailleurs dans la maison.

Le lieu est prêt, l’équipement aussi, il faut dorénavant se lancer dans la prise de vue.

La prise de vue

Pour satisfaire les besoins des acquéreurs et des locataires il faut garder en tête ce qu’ils recherchent principalement et associer les réglages à leurs attentes à savoir :

Des pièces lumineuses :

  • préférez les prises de vue en journée, les jours ensoleillés
  • ouvrez en grand les rideaux pour laisser entrer la lumière naturelle
  • laisser votre appareil en automatique pour qu’il corrige la lumière
  • ne prenez pas d’image face à une entrée de lumière (pour éviter le contre-jour) à moins de connaitre des réglages pour le contrer

Des pièces spacieuses :

  • capturez vos photos en mode paysage (orientation horizontale) pour valoriser le volume des pièces
  • placez-vous le plus loin dans la pièce de manière à visualiser le maximum d’espace
  • utiliser le réglage grand angle (sans en abuser) pour donner une impression de profondeur

Des pièces fidèles à la réalité :

  • n’abusez pas des plans panoramiques ou fish-eye qui pourrait déformer la perception des pièces
  • tenez votre appareil droit (des indicateurs vous permettent de savoir si vous l’êtes)
  • cadrez vos photos à hauteur d’homme
  • surveillez la netteté de vos photos

Des extérieurs valorisés :

  • optimisez la luminosité en prenant les photos un jour ensoleillé
  • réfléchissez à l’agencement des plans (premier plan : piscine, second : terrasse, arrière–plan : maison)
  • appliquez la règle des tiers (activez le quadrillage sur l’écran de votre appareil et placez les éléments importants aux intersections)
  • capturez vos photos en mode portrait (orientation verticale) pour les extérieurs exiguës ou les façades

Voici les techniques de base en photographie immobilière, n’oubliez pas qu’un cliché réussi est celui qui procure de l’émotion. N’hésitez pas à capturer les petits détails charmants du lieu et les atouts incontestables qui feront fondre votre acquéreur.

De nombreux professionnels proposent aussi des prestations de photographies de professionnels. Par exemple : OuiflashMeero et Myphotoagency.

Une fois la prise de vue terminée, visionner vos photos sur un grand écran pour vous rendre compte de la qualité de cette dernière. La semaine prochaine nous vous présenterons en détails comment sublimer vos photos grâce à un outil de retouche photo.

photo immobilière avant après

Fiona Gurrieri

Fiona Gurrieri

Chargée des projets webmarketing chez La Boite Immo, Fiona est aussi web rédactrice sur les problématiques spécifiques à l'immobilier.

2 Commentaires

  1. Avatar

    Bonjour Fiona
    toujours super intéressants vos articles sont d’une aide précieuse … une valeur ajoutée en ayant choisi votre logiciel pour la transaction… J’attends avec impatience la semaine prochaine pour la suite.
    Félicitations
    Elisabeth RAMBAUD

    1. Fiona Gurrieri

      Merci Elisabeth 🙂 C’est avec plaisir que nous rédigeons ces articles pour vous 🙂
      S’il y a des sujets que vous souhaitez que nous traitions, n’hésitez pas à nous en faire part !
      Belle journée à vous !

les commentaires sont désactivés

Articles associés