Journée type d’un négociateur immobilier – Les outils qui facilitent votre métier (Ep#1)

Le métier de négociateur immobilier véhicule de nombreux stéréotypes. On croit souvent, à tort, que sa journée consiste à visiter des villas somptueuses en bord de mer, répondre à quelques coups de fil et signer des actes de vente tous les jours.

En réalité, votre quotidien de négociateur immobilier est bien plus complexe que cela !

Une grande partie de votre travail n’est pas visible par le client, qui est seulement témoin des visites.  Tout le reste constitue la partie immergée de l’iceberg. Saviez-vous qu’un seul bien vendu demande en moyenne 34h de travail ? Et c’est sans compter le temps passé sur les biens qui seront finalement vendus par une autre agence ou un autre biais :  20h en moyenne !

Heureusement, de nombreux outils sont à votre disposition pour vous aider dans votre quotidien !

Aujourd’hui, nous nous intéressons aux 3 premières étapes du cycle de vente : la prospection, l’estimation et l’entrée de mandats, et aux outils qui peuvent vous venir en aide !

La journée type d’un négociateur immobilier : les trois premières étapes !

La Prospection : un agent tout terrain

Pour pouvoir vendre, l’agent immobilier doit tout d’abord avoir des biens à la vente ! C’est le moment où vous vous retroussez les manches et partez à la recherche de biens ! Persévérance est alors le maître mot !

Sur le terrain

La première technique à laquelle on pense, c’est le porte-à-porte ! Et là, il vaut mieux vous armer de patience. Le porte-à-porte permet au négociateur de se faire connaitre dans le voisinage, et d’utiliser ensuite le bouche-à-oreille à son avantage. C’est un levier intéressant pour augmenter votre capital sympathie auprès des particuliers. Certaines applis vous permettent même de géolocaliser les biens en vente à proximité, ou bien ceux déjà visités, histoire d’optimiser vos déplacements ! Le principal objectif être le professionnel référent dans le quartier quand cela traite de projet immobilier. Une bonne méthode consiste également à se faire connaitre des commerçants ! 

Le boitage

Cette technique de prospection est utilisée depuis longtemps ! Cela permet un ciblage précis certes, mais le boitage est loin d’être une solution miracle ! Beaucoup de particuliers jettent la publicité qu’ils reçoivent (quand il n’y a pas déjà un écusson « stop pub » sur leur boite), et il est impossible de savoir quel pourcentage ont réellement lu le message. De plus, le boitage est fastidieux : selon votre objectif de couverture, cela peut prendre un certain temps ! Si vous le pouvez, c’est une tâche facile à externaliser, puisqu’elle ne requiert pas de compétences particulières.

La pige

Autre incontournable pour la prospection : la pige ! En effet, on estime que 70 % des vendeurs qui diffusent un bien sur une plateforme entre particuliers finiront par faire appel à un professionnel immobilier pour vendre.

Un logiciel de pige devient vite indispensable. Il permet à l’agent de gagner du temps puisque le logiciel collecte les données automatiquement sur internet (sites de ventes entre particuliers, réseaux sociaux, etc.) et crée des listes en fonction des critères renseignés. Vous n’avez plus qu’à consulter le listing pour effectuer votre prospection et visualiser les rapprochements avec les acquéreurs. Cela vous permettra aussi de faire une véritable veille sur les biens présents sur le marché (et ceux qui sont retirés) et d’organiser vos recherches.  Le logiciel Pigimmo, par exemple, vous simplifie cette tâche !

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à mesurer l’efficacité de toutes ces méthodes et l’origine de vos leads, afin d’adapter votre stratégie.

L’estimation d’un bien

L’estimation d’un bien est une étape cruciale dans le processus de vente. La valeur estimée par les vendeurs est souvent supérieure à la valeur réelle, car ils y ajoutent une valeur sentimentale. Pourtant, une estimation correcte est primordiale pour réussir sa vente !

De par votre connaissance du marché, vous êtes le mieux placé pour estimer la valeur du bien de manière impartiale. L’estimation d’un bien n’est généralement pas facturée aux particuliers ! Pourtant, on estime que cela prend à l’agent entre 1h et 2h par bien.  Il vaut donc mieux la rentabiliser au maximum !

De nombreux outils, comme Jestimo, s’offrent aux professionnels pour gagner du temps dans l’estimation. Directement depuis un smartphone, grâce à des applications mobiles, vous rentrez les caractéristiques du bien et obtenez une estimation rapide et fiable.

Les différents outils d’estimation vous permettent de mettre toutes les chances de votre côté pour convaincre les propriétaires de vous confier leur bien !

L’entrée de mandats

Une fois que vous avez effectué votre prospection, visité et estimé un bien, il est temps de signer le mandat ! Et là, l’objectif est bien entendu le mandat exclusif. Et là, n’hésitez pas à mettre en avant l’ensemble de vos compétences !

Vous pouvez tout d’abord invoquer votre réseau : en vous confiant son bien, le vendeur bénéficiera d’une visibilité accrue grâce aux agences immobilières avec lesquelles vous êtes en contact. Faire partie d’une place de marché immobilière, comme Interkab, est donc un avantage de taille !

C’est aussi le moment pour détailler tous les outils dont vous disposez pour mettre en valeur le bien : vidéos immobilières, visite virtuelle, outils de diffusion sur les réseaux sociaux… Des solutions comme Spotvideo, Social Connect, Virtual Visit, Mooveo ou Pix HDR seront alors de bons arguments !

Pour les biens à mettre en valeur particulièrement, pourquoi ne pas proposer un site mandat, dédié exclusivement à cette annonce ?

N’hésitez pas non plus à mettre en avant les arguments en faveur du mandat exclusif, notamment le fait qu’il vaut mieux éviter la surexposition du bien dans différentes agences (parfois à des prix variables).  

Votre logiciel intègre un espace propriétaires qui permet aux clients vendeurs de suivre l’avancée de la vente ? Dites-le ! Les clients sont toujours friands de pouvoir suivre l’avancée de leur projet en temps réel ! L’édition automatique de documents types (mandats, documents juridiques) tout comme la signature électronique proposés par Cogedim par exemple, facilitent aussi votre travail en réduisant la paperasse !

En conclusion

Ces trois premières étapes du cycle de vente sont chronophages mais cruciales pour un agent immobilier. C’est pourquoi il est primordial de bien choisir les outils qui vous accompagneront dans l’ensemble de ces démarches.  Dès lors que le mandat est signé, une autre phase du processus commence ! Là encore, de nombreux outils existent. Nous vous les présenterons très vite !

A bientôt !

Sources:

  • (Complément d’enquête. Agent immobilier, une profession en or ? – 11 avril 2019 (France 2), 2019)
  • Delage, O., 2020. La Pige Se Transforme Et Elle Reste Indispensable – Journal De L’agence. [online] Journal de l’Agence. Disponible ici : https://www.journaldelagence.com/1175955-la-pige-se-transforme-et-elle-reste-indispensable
  • WILLM, T. and WILLM, T., 2020. Immobilier : Les Outils Indispensables Pour Mesurer L’Efficacité De Votre Prospection. [online] Flash-immo.fr. Disponible ici : http://www.flash-immo.fr/marketing-immobilier/immobilier-les-outils-indispensables-pour-mesurer-l-efficacite-de-votre-prospection
  • E-locaux.com. 2020. Agent En Immobilier Commercial, Agence Et Transaction Immobilière, Loi Hoguet. [online] Disponible: https://www.e-locaux.com/agent-immobilier.htm
  • Nouvel Obs. 2020. Disponible: https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-economie/20090423.RUE9821/les-petits-secrets-des-agences-immobilieres.html